Copyright 2007-2019
Built with Indexhibit

Roches du littoral de la Manche
2016-2019

Travail en cours
Roches a reçu en 2017 l'Aide Individuelle à la Création de la DRAC Bretagne

Dans sa thèse, Une mer pour deux royaumes, la Manche frontière franco-anglaise aux XVII et XVIIIe siècles, l'historien Renaud Morieux retrace les perceptions changeantes de cette frontière maritime. En ce sens, le vrai "brexit géologique" a eu lieu il y a 450 000 ans lors de l'affaissement de l'isthme Artois-Weald qui reliait les Hauts de France au Kent (jusqu'en -8000).
Comment lier la plasticité de la roche, ce qui affleure, ce que l’on voit et notre histoire ? C’est un travail sur la relation entre image et document scientifique que j'élabore à partir de traces, de sédiments, de formes. L’espace d’investigation va des rivages septentrionaux français à ceux du sud de l’Angleterre, qui se font face. Ces régions, particulièrement riches en curiosités géologiques, laissent apparaître, par la sensibilité de leur littoral et ses effondrements, de nouveaux indices utiles à la compréhension de leur formation. Cette série est réalisée à la chambre photographique : c’est une approche lente, où l’image semble prendre du temps pour se former, ce qui pourrait être comparé au temps lent de la sédimentation.
Ce projet répertorie actuellement une cinquantaine de sites de part et d’autre de la Manche. Si le canal de la Manche a été choisi, c’est aussi parce qu'il pose la question de la frontière entre deux pays (la France et la Grande Bretagne) et de sa porosité qui se manifeste par des échanges et des empreintes géologiques.

http://aurorebagarry.com/files/gimgs/th-62_SablesdOrErquy_v2.jpg
http://aurorebagarry.com/files/gimgs/th-62_mear_cliff_v2.jpg
http://aurorebagarry.com/files/gimgs/th-62_Landram_Devon - copie_v2.jpg
http://aurorebagarry.com/files/gimgs/th-62_GrevedeMorlet.jpg
http://aurorebagarry.com/files/gimgs/th-62_PointedeSehar_v2.jpg